Premier cas de transmission d’un virus informatique à l’homme diagnostiqué à Paris. Une e-cigarette serait en cause.

Attention, flash d’information décalé ci-dessous !

Ce mardi 18 décembre 2013 restera certainement dans les annales comme une date  marquer d’une pierre blanche. En effet, un homme a été admis aujourd’hui aux urgences de l’hôpital Ambroise Paré, de Boulogne, pour une pathologie on ne peut moins banale : il aurait été infecté par un virus informatique de type « Trojan » ou « Troyen », vraisemblablement contracté la veille.

L’homme, originaire du nord de l’Italie, venait de décider d’arrêter la cigarette classique pour se reporter sur les cigarettes dites « électroniques ».

En plus d’être à l’origine de débats pour le moins houleux entre les buralistes, l’état, et les boutiques de distribution spécialisées, il semble donc que l’e-cigarette a fait progresser l’espèce humain vers une mixtion plus prégnante des réalités physiques et virtuelles. Et ce, bien davantage que n’était parvenu à le faire à ce jour la réalité augmentée, malgré les moyens colossaux pourtant déployés par Google en ce sens (citons notamment le cas des « google glass »).

L’avenir seul nous dira s’il s’agit là d’un formidable bond en avant ou bien, au contraire, si nous nous trouvons désormais à l’aube d’un cataclysme en préparation.

Scalp, pour Bléval News.