un peu de changement ne nuit pas

Je tente une expérience : je compte orienter ce WordPress dans une direction nouvelle. En partie, seulement. Plutôt que de partager des textes et, une fois de temps en temps vous proposer des articles de fond sur des sujets qui me tiennent à cœur, je vais rééquilibrer l’ensemble.

Vous trouverez donc sur ce blog:

D’un côté les épisodes de ma web série « Terra Nova », rédigés dans le cadre des ateliers d’écriture auxquels je participe. Ceux-ci devraient désormais apparaître une semaine sur deux, puisqu’Olivia Billigton (à compter de lundi prochain) a décidé de suspendre l’aventure pour des raisons que je respecte pleinement. Il me restera toutefois celui d’Asphodèle, ce qui sera suffisant pour faire avancer Terra Nova, bien qu’à une vitesse légèrement plus réduite.

De l’autre côté, il y aura des articles de fond : chroniques de mes lectures, avis personnels sur l’écriture, l’édition, informations sur le parcours éditorial de mes futures publications en tant qu’auteur indépendant…

En effet, je m’apprête (dans les 2 à 3 mois qui viennent) à faire le grand saut dans le monde sauvage de l’autoédition ! J’ai un projet en cours, mais je vous en parlerai davantage par la suite. En tout cas, j’espère que tout se passera au mieux. Et quand bien même ce ne serait pas le cas, vous pouvez compter sur moi pour persévérer.

Bon, je ne m’étendrai pas sur le sujet ce soir. Mais j’ai d’ores et déjà choisi le thème qui sera abordé mercredi prochain : la manière dont il me semble que les éléments moteurs d’un livre de SF/Fantasy interagissent, se complètent, s’articulent les uns avec les autres. Je parle ici du style, de l’intrigue, des personnages, du décor/de l’univers… Je ne vous promets pas un article de haut vol destiné à vous apprendre « Comment écrire un roman de Fantasy en 10 points précis ». Je ferai court. Je me contenterai de donner mon avis, basé sur ma propre expérience. Vous en ferez ce que vous voudrez, cela va de soi.

En fait, pour être franc, l’idée est de m’aider à structurer ma pensée et ma façon de concevoir le travail d’écrivain, ainsi que mon rapport à l’(auto)édition.

Bien sûr, comme pour ce présent article, vos commentaires, remarques, critiques, seront les bienvenus ! Car comme je l’ai indiqué sur mon profil Facebook, vous qui me lisez, vous êtes ma raison d’écrire.

 

Ah, j’oubliais: ce week-end, si j’arrive à en trouver le temps, je réorganiserai mes « catégories » et mes tags, de façon à ce qu’il soit plus facile de naviguer sur mon blog (j’espère).