Chronique – Lionel Behra – Les Arcanes du temps

Lien vers la page du livre aux Editions Rebelle

Titre : Les Arcanes du Temps
Auteur : Lionel Behra
Editeur : Rebelle
Nombre de pages : 441 pages sur ma liseuse kobo… 426 pages en version papier selon le site de l’éditeur

Quatrième de couverture :

Et si les voix que Jeanne d’Arc prétendait entendre n’étaient pas d’origine divine et que la réalité se révélait plus stupéfiante encore ? Et si une technologie de voyage intertemporel permettait d’agir sur le passé pour modifier le présent?
Après de multiples aventures, Khéléan va découvrir que notre Histoire n’est que le fruit d’une incroyable machination…

A lire absolument si on aime :
– Les voyages dans le temps rondement menés
– Des personnages humains et crédibles, avec leurs forces et leurs faiblesses
– De l’aventure, un côté épique
– Un décor fouillé, des recherches historiques (et une redécouverte de notre histoire) sous-tendant l’intrigue sans pour autant devenir un livre d’histoire

A éviter si on cherche :

– La violence gratuite
– Les mauvais sentiments

Mon avis :
Au début, j’avoue, je me suis un peu perdu dans les noms. J’ai aussi eu du mal (au début, toujours) à voir comment les différents personnages allaient bien pouvoir interagir ensemble, quels rapports ils pouvaient avoir les uns avec les autres. Il y a pas mal de personnages avec des histoires forts différentes, il faut dire. De plus, j’ai eu un bête problème de liseuse pendant 2 semaines, ce qui a coupé ma lecture assez rapidement après le début (vers 14%). Bref, cela ne m’a pas aidé à entrer dans l’histoire, de façon totalement indépendant de la qualité du livre.

Pour autant, malgré ce nombre relativement important de personnages, aucun d’entre eux ne m’a semblé avoir été inutile (j’ai un peu hésité au sujet de l’un d’entre eux, mais j’ai fini par changer d’avis). Dans certains livres, un au moins des personnages semble « ajouté » à la dernière minute sans avoir de rôle réel. Ici, je ne l’ai pas ressenti. Au contraire, chacun des personnages apporte un réel plus à l’histoire, selon moi, même s’il y a évidemment des personnages plus déterminants pour l’intrigue que d’autres.

Concernant les voyages dans le temps, je n’ai pas détecté d’incohérence, même si je n’ai personnellement pas totalement la même façon d’envisager les implications d’un retour vers le passé. Mais après tout, l’auteur ne donne pas forcément sa vision des choses, mais seulement celle de ses personnages. Eux-même ne sont d’ailleurs pas tous d’accord sur le sujet.

Sur le fond de l’histoire, passés les 2-3 tous premiers paragraphes qui m’ont fait un peu hésiter, et une fois résolu mon problème de liseuse, je suis assez rapidement entré dedans et n’en suis plus ressorti jusqu’à la fin. Les Arcanes du temps sont pour moi un bon livre, agréable à lire et au style fluide, qui s’efface efficacement derrière l’histoire, celle-ci gardant clairement la priorité tout au long du livre.

Le petit plus du livre :
L’optimisme prévaut malgré tout, sans jamais tomber dans la naïve candeur. C’est également un livre qui sait jouer sur les rebondissements et être « vrai » jusqu’au bout malgré le thème SF du voyage dans le temps, qui aurait pu inciter l’auteur à céder à la facilité, comme certains avant lui.

Publicités

11 réflexions sur “Chronique – Lionel Behra – Les Arcanes du temps

  1. C’est l’occasion de faire la critique d’une critique littéraire … Dommage que je n’ai rien à dire.

  2. Pingback: Bilan hebdomadaire n°6 | L'Auberge Blévalienne
    • Je t’en prie Lionel. Le plaisir de la lecture fut mien! 🙂 n’hésites pas à prendre un verre ou deux à mon bar et à feuilleter quelques textes si d’aventure tu as quelques minutes à tuer. ^^ le tag « short collection » regroupe des textes courts, comme son nom l’indique. 😉

  3. Pingback: Chronique – Lyse Siven – La guerrière fantôme | L'Auberge Blévalienne
  4. Pingback: Chronique – Feldrik Rivat – Les kerns de l’oubli | L'Auberge Blévalienne
  5. Pingback: C’est quoi "j’achète du jeune auteur Francophone" | L'Auberge Blévalienne
  6. Pingback: CHRONIQUE – LE CYCLE D’ALAMÄNDER – LE T’SANK | L'Auberge Blévalienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s