Fromage-party

Fromage de tête - by JOP

Manger du fromage ou parler, il faut choisir…

On m’a dit « le fromage, c’est comme dans la vie : il faut faire des choix ! »

Moi je veux bien, mais comment choisir entre tous ces bons fromages ?

Il y a les fromages à pâte persillée comme celle du bleu d’Auvergne, à pâte molle comme celle du camembert, à pâte fraiche comme le chevrotin. Et j’en oublie…

Vous le prendrez au lait cru, votre fromage ? Au lait de vache, ou bien de yak, tant que vous y êtes ?

La tête m’en tourne.

En plus, chaque type de fromage me rappelle un peu de mon passé, des gens qui m’entourent. Il suffit que je dévore à belles dents tel fromage à pâte fondue, pour aussitôt me retrouver immergé dans des souvenirs de modelages à base de cire rouge.

Lorsque je hume un bon fromage corse, je me remémore vaguement un lointain voyage avec mes parents. Pourquoi avais-je voulu goûter ce fromage ? Et pourquoi pas ?

Le fromage de chèvre frais, encore bien mou… Ahhhhhhhhh, que de souvenirs de Vendôme véhiculés par cette page onctueuse, presque liquide !

Coupez à pleine lame dans un bon gros reblochon, et voyez ces images de Valloire, de la Savoie, d’une tartiflette aussi, dans la région d’Annecy, accompagnée de Malibu (normal).

Et le merzer, vous connaissez le merzer ? Fondu, c’est boooooooooooooonnnnnnn ! Pas fondu, c’est aussi booooooooooooonnnnnnnnnnnnnnn !!!!

Ahhhhhhhhhhh, les raclettes-parties, au cours desquelles vous pouvez piocher dans l’assiette du voisin et vous en tirer indemne ! Surtout les soirs de Nouvel An !

Le fromage, cela devrait être inscrit au « patrimoine culturel français ». Ah bon, c’est déjà le cas ?

Le fromage, cela devrait être déclaré « Œuvre d’utilité publique », parce que c’est comme ça.

Le fromage, cela devrait être remboursé par la sécurité sociale, parce que c’est bon pour le moral, autant qu’au goût.

Et vous me demandez de choisir ? Qu’importe, je les dévore tous et puis c’est tout !

Publicités

4 réflexions sur “Fromage-party

  1. Je suis plutôt d’accord – sauf pour le malibu – une faute de gout typique des amateurs de chocolat blanc.
    Et Big Up (comme disent les Jamaïcains) à Jop pour son œuvre fromagistique de haute volée. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s